Pau Tibet
Rubriques  
  Infos
  Année 2015
  Année 2014
  Année 2013
  Année 2012
  Année 2011
  Année 2010
  Année 2009.
  => Archives Eté 2009.
  => 8 Juin 2009.
  => Archives Mai 2009.
  => Version originale.
  => Lettre à la Ministre de la justice.
  => Intervention pour Wangdue.
  => Tibet: un juge espagnol.
  => Une Tibétaine aux Européennes.
  Historique de l'APACT.
  Hommage à Phurbu
  Rencontre de Denise Campet Puntsok Drolma avec S.S. Dalaï Lama.
  Mainpat 2007
  Mainpat 2009
  Mainpat: travaux et projets.
  Mainpat 2011
  Mainpat 2013
  Mainpat 2014
  Mainpat 2015
  Mainpat 2016
  Bodnath le 10 Mars 2009.
  Pokhara 2009
  Dharamsala 2009
  Salle de classe du monastère de Pawo Rinpoché au Népal.
  Université de Bengalore
  Les écoles en Inde, Népal et Bouthan
  Gandhi School Mainpat Mai 2012
  Parrains et Filleuls.
  Témoignages des filleuls
  Parrainage.
  A.G. de l'APACT 16 Mai 2009.
  A.G de l'APACT 8 Mai 2010
  A.G de l'Apact le 14 Mai 2011
  A.G de l'Apact le 12 Mai 2012
  A.G de l'Apact le 20 Avril 2013
  A.G de l'Apact le 13 Avril 2014
  AG de l'Apact le 10 Avril 2015
  A.G de l'Apact le 2 Avril 2016
  Fête annuelle de l'APACT.
  Fête annuelle de l'APACT 2010.
  Fête annuelle de l'APACT 2011
  Fête annuelle de l'Apact 2012
  Fête annuelle de l'APACT 2013
  Fête annuelle de l'APACT 2014
  Fête annuelle de l'APACT 2015
  Fête annuelle de l'APACT 2016
  Béru Khyentsé Rinpoché à Pau.
  Actualité PAU.
  Exposition peintures Tashi Norbu
  Méssage de SS Dalaï Lama au peuple Tibétain.
  Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
  Discours de Mr Badinter le 14 Mars 2015
  Prisonniers Tibétains
  Seisme du Népal 2015
  Galerie
  Partenaires.
  Exposition du 18 au 25 Février 2017
  10 Mars 2017 à Pau
Archives Mai 2009.
Une Tibétaine s’engage dans la campagne européenne
Avec l’accord du Bureau du Tibet à Paris et de la Communauté tibétaine de France, Kalshang [6] Dolma Rangeard, sera présente dans le Sud-Ouest, sur la liste Europe Ecologie dirigée par José Bové. Kalsang Dolma Rangeard © Phayul > suite 


Voir les photos.


Samedi 16 Mai.

 L'assemblée générale de l'APACT s'est déroulé dans un cadre trés champêtre.
          
                          
Voir les photos plus les comptes rendus.   

TIBET : Pékin demande à la Ville de Paris de cesser ses ingérences.

Alors que la Ville de Paris pourrait remettre en juin un titre de citoyen d’honneur au dalaï-lama, la Chine menace la France d'une nouvelle brouille, quelques semaines seulement après la réconciliation officielle entre les deux pays.
                                                                                                       
Voir la vidéo.

 Concert pour le Tibet, 7 juin 2009, Paris

 

jeudi 21 mai 2009 par Redaction Tibet Info (JMB)
Pour célébrer la venue de Sa Sainteté le Dalaï Lama à Paris venu donner une conférence publique sur le thème "éthique et société", Concert pour le Tibet dimanche 7 juin 2009 de 18h00 à 22h30 Péniche Boer 2 Port de la Gare, 75013 Paris (Plan) avec les artistes : Cotonete, Nico Traca, (...) > suite

Tibet: un juge espagnol veut interroger des responsables chinois.

Nouvelobs.com | 05.05.2009 | 15:12.

Un juge espagnol souhaite interroger huit hauts dirigeants chinois sur leur implication
dans la répréssion tibétaine du printemps dernier. Le ministre chinois de la Défense
fait partie des "mis en examen".




Répréssion chinoise sur les tibétains de Lhassa, fin Mars 2008 (AFP).
                                                                                                            
Lire la suite.

Cinq moines tibétains recherchés en Chine sont arrivés en Inde.

vendredi 15 mai 2009 par Monique Dorizon

Cinq moines tibétains, ayant pris part aux manifestations contre la domination chinoise au printemps 2008, sont arrivés dans la capitale indienne, ayant échappé aux forces de police pendant plus d’un an. Trois des moines, Lobsang Gyatso, Jamyang Jinpa et Jigme Gyatso avaient interrompu une visite de journalistes étrangers organisée par le gouvernement chinois au monastère de Labrang [1], dans la province de Gansu, le 9 avril 2008.
Deux autres, Gendun Gyatso et Kelsang Jinpa, avaient aidé à organiser des manifestations à Labrang à la mi-mars.
could be executed within days.

                                    


We need your help to spread a moving video appeal by Ngawang Sangdrol, a former Tibetan political prisoner who spent 11 years in Chinese prison. Her message highlights the plight of Lobsang Gyaltsen and Loyak – two Tibetans sentenced to death by China for their alleged involvement in last year's protests in Lhasa. Without a reprieve, they could be executed at any time. Watch the video now.
 07 Mai 2009.

 

 


                         Take Action to Stop the Executions!
 The Chinese government has sentenced two Tibetans, Lobsang Gyaltsen and Loyak, to death for their alleged involvement in the March 2008 protests in Lhasa, Tibet. Without a reprieve, they
Ngawang Sangdrol knows firsthand the difference individuals can make. She was imprisoned at age 13 for protesting against Chinese rule. Tibetans and supporters launched a global campaign for her release after she and a group of nuns, who became known as the 'Drapchi 14', recorded freedom songs and smuggled them out of Tibet's notorious Drapchi prison.
Ngawang Sangdrol and her fellow nuns are free today because people worldwide mounted incredible pressure on the Chinese government for their release.  

 
http://www.studentsforafreetibet.org/

Tibet Lib - mars 2009 - Intervention pour Wangdue.

Wangdue est âgé de 41 ans.Il est originairedu district de Dechen, Comté de Taktse dans la municipalité de Lhassa,
"Région Autonome du Tibet". Il est marié et père de 2 enfants.


                                                                 Lire la suite.

Prolongation de l'exposition de Romain jusqu'au 15 Mai.




                                                                                                Lire la suite. 

Voici les photos de Tibétaines récemment condamnées à Lhassa.

      Penkyi (Norbu), 21 ans: condamnée à mort
(2 ans de sursis. Elle vient du village de Norbu (township de Dogra, comté de Sakya), non loin de Shigatse.

  Penkyi (Thantoe), 23 ans: réclusion à perpétuité. Elle vient du village de Thantoe du township de Margkyang, comté de Nyemo.

  Chime Lhamo, 20 ans:  10 ans de prison. Elle est originaire de Sholtoe (du township de Namling), près de Shigatse.

 (cf. information/action SFT; journal tibétain Phayul; communiqué du Gouvt tibétain en exil)

 Rappel: Début avril 2009, un Tribunal à Lhassa avait déjà condamné 2 personnes à la peine capitale: Lobsang Gyaltsen et Loyak, accusés chacun d'avoir pris part à 2 affaires d'incendies distinctes, selon les medias officiels qui avaient, pour la 1ère fois, fait état de peines de mort liées au soulèvement populaire de 2008 au Tibet, le plus impressionnant mouvement de révolte contre le Pouvoir chinois qui se soit produit depuis des dizaines d'années.

  Deux autres Tibétains, Tenzin Phuntsok et Kangtsuk, avaient été condamnés à mort, avec sursis de 2 ans, tandis que Dawa Sangpo s'était vu infligé la prison à perpétuité. 

Parmi les actions possibles :

Rapprochez vous d'une Association pro-Tibet de votre région (cf. réseau ITSN), participez aux Campagnes sur internet (ex. ci-dessous); prenez part aux opérations des organisations de défense des droits de l'homme comme Amnesty Int'l, etc.

 ITSN : pétition en ligne demandant la révision du “procès” par la Cour Suprême chinoise. (Des traductions en français se trouvent en particulier ici).

Students for a Free Tibet (Etudiants pour un Tibet Libre): Campagne, en français sur le site de SFT-France: ETL

International Campaign for Tibet : campagne
 
PS: dans les pétitions en ligne, faites attention aux informations personnelles. Le cas échéant, donner un nom fictif et créer éventuellement un email pour l'occasion afin de recevoir les réponses éventuelles.

Amnesty International: communiqué

Selon le rapport 2008 d'AMNESTY INTERNATIONAL :

Peine de mort: 2 390 exécutions dans le monde en 2008, dont 72 %en Chine.

Amnesty International a révélé ce 24/3/09 que l'Asie avait exécuté plus de prisonniers que toute autre région du globe en 2008, la Chine ayant procédé à un plus grand nombre d'exécutions que tous les autres pays du monde réunis.

 Bon courage pour vos initiatives !

 


 

      Otage depuis 5114 jours

Depuis 14 ans les Tibétains sont sans nouvelles De leur 11ème Panchen-lama enlevé le 17 mai 1995 à l'âge de 6 ans par les autorités chinoises. Il doit (ou aurait dû) fêter ses 20 ans aujourd'hui samedi 25 avril.

Le 17 mai 2009,  il y aura 14 ans ou 5114 jours

Le 14 mai 1995, Gendhun Choekyi Nyima, qui vient d'avoir six ans le 25 avril, est officiellement reconnu comme la réincarnation du 10ème Panchen-lama, mort dans des conditions plus que suspectes en 1989 au Tibet sous occupation chinoise, après des années d'internement. Trois jours plus tard, le 17 mai, l'enfant et les membres de sa famille disparaissent. Placés en résidence surveillée, déportés, exécutés? Nul ne sait.

Depuis 13 ans, ni l'ONU, ni le Parlement européen, ni les associations de défense des droits humains ni les rares hommes politiques courageux, n'ont réussi à obtenir du régime chinois le moindre éclaircissement. Rien.

Sauf de temps en temps, des échappatoires aussi cyniques que révélatrices des méthodes de toute dictature:
 "Cet enfant va bien mais nous ne pouvons pas le montrer car sa famille ne tient pas être dérangée" .

Dans la hiérarchie du bouddhisme tibétain, le Panchen-lama est le second personnage après le Dalaï-lama et appartient à la même lignée des Gelugpas. 
Contrairement à celui-ci, il n'a qu'un pouvoir spirituel mais participe à la recherche du nouveau Dalaï-lama, sur l'éducation duquel il veillera ensuite. Un rôle primordial pour la transmission du bouddhisme. Personne ne peut assurer que le garçon et sa famille sont encore en vie. Des rumeurs persistantes ont circulé sur l'incinération de son corps dans une prison chinoise.

Dans tous les cas, on sait à qui profite le crime. Quelques mois après cet enlèvement, le régime chinois a désigné comme Panchen-lama, le fils d'un cadre communiste de Lhassa. Depuis, on découvre régulièrement les dignitaires du régime posant complaisamment à la une des journaux de la RPC en compagnie de ce faux Panchen-lama, en l'encourageant à devenir un "bon lama patriote". Propagande de dictature: le cynisme est sans limites.

Pour la libération du Panchen-Lama et des autres prisonniers de conscience Tibétains, table d'information et de pétition au Capitole, le mercredi de 16 h 30  à 19 h .

(Tract "Autodétermination-Tibet 09/31")

 


                                                                                            
Salon de la culture Tibétaine.


                                                                                               
suite.

 


 Vendredi 17 Avril 2009.

Pour information

Voici une traduction du Communiqué de presse de 4 des plus importantes
ONGs tibétaines (TPUM*) réagissant aux peines de mort infligées à
plusieurs Tibétains à Lhassa.



(proposition de traduction). Texte original en anglais cliquer ici.

Voir aussi l'article publié par Phayul (journal en ligne tenu par des
journalistes tibétains).
Selon Xinhua, une autre affaire d'incendie volontaire est en cours de
procès actuellement.
Informations complémentaires de Xinhua et du Tibetan Center for Human
Rights and Democracy:

http://news.xinhuanet.com/english/2009-04/08/content_11151158.htm

http://www.tchrd.org/press/2009/pr20090408.html

Communiqué TPUM:

Les Tibétains condamnent les peines de mort infligées par le Pouvoir
chinois

15/4/2009, Dharamsala: Les ONGs tibétaines condamnent les récentes peines de mort infligées par le Pouvoir chinois.

Nous sommes profondément choqués par les peines infligées à Lobsang Gyaltsen et à Loyak qui viennent d'être condamnés à la peine de mort, 
ainsi qu'à Tenzin Phuntsok et Kangtsuk condamnés à mort avec un sursis de deux ans, et à Dawa Sangpo condamné à la prison à perpétuité.

Le Tribunal intermédiaire du Peuple à Lhassa a jugé et condamné ces cinq Tibétains à travers trois affaires distinctes relatives aux incendies volontaires de mars 2008 à Lhassa.

Un rapport publié par Human Rights Watch en mars 2009 démontre que le processus judiciaire en matière de procès et de mise en détention au Tibet, durant l'année écoulée, a été politiquement orienté et que « le principe d'indépendance du pouvoir judiciaire se trouve profondément amoindri par les exigences du Pouvoir politique envers la Justice et la
Police les conduisant à adapter leurs actions respectives en fonction des attentes politiques. »

Ngawang Woeber, le Président du Gu-Chu-Sum (association d'anciens prisonniers politiques), déclarait: « au Tibet, les prisonniers politiques n'ont jamais eu droit à aucun procès juste et équitable. Ces condamnations font partie de la violente Campagne de répression que déploient les Autorités chinoises envers les Tibétains pour les empêcher de contester le Pouvoir chinois. Voilà ce qui a conduit à ces peines d'une extrême sévérité. Malgré tout, les Tibétains, tout en
étant conscients des risques encourus, continuent à défier les
Autorités chinoises et à clamer leur droit à l'indépendance pour le Tibet ».

Nous pressons la Cour Suprême du Peuple d'annuler les peines capitales prononcées à l'encontre de ces cinq Tibétains. Les Autorités chinoises doivent accorder un procès juste et équitable aux cinq Tibétains et dans le respect des normes internationales en matière de procédure judiciaire.

Tenzin Choeying, directeur de Students for a Free Tibet pour la région Inde, ajoutait: “Les Autorités chinoises continuent de bafouer les droits fondamentaux des Tibétains en matière de justice et de protection à travers le système judiciaire chinois; c'est à nouveau flagrant dans le cas de Lobsang Gyaltsen et de Loyak.”

Le Gouvernement chinois réserve un traitement spécial aux Tibétains, et c'est profondément choquant. Nous exigeons des Autorités chinoises qu'elles respectent les droits humains et accordent le droit à tous les Tibétains détenus de choisir librement leur avocat, comme le spécifie leur propre Plan d'action sur les droits de l'homme présenté le 13 avril 2009.

C'est pourquoi nous demandons expressément au Pouvoir chinois d'appliquer ce Plan dans le cas des Tibétains récemment condamnés.

Des avocats chinois, qui l'an dernier avaient proposé leur assistance aux Tibétains, ont été récemment menacés de se voir retirer leur autorisation d'exercer s'ils aidaient les Tibétains.

Nous déclarons le vendredi 17 avril 2009, Journée mondiale d'action contre les condamnations injustes de ces cinq Tibétains.

Nous appelons tous les exilés Tibétains et leurs sympathisants à parler haut et fort pour tous ceux qui ne peuvent plus s'exprimer.

Les ONGs tibétaines en appellent à toutes les personnes, qui dans le monde entier restent profondément attachées aux valeurs de Liberté, de bien vouloir manifester au Pouvoir chinois leurs graves inquiétudes quant à ce processus judiciaire bafouant les règles internationales en matière de droit.

Nous demandons à tous de bien vouloir écrire aux Instances
internationales ainsi qu'aux Gouvernements et en particulier aux Autorités chinoises.

De la part du « Tibetan People’s Uprising Movement » (Mouvement de
Soulèvement du Peuple Tibétain)

(*) TPUM rassemble les ONGs tibétaines suivantes :

. Tibetan Women's Association

. National Democratic Party of Tibet

. Guchusum Ex-political Prisoners' Movement

. Students for a Free Tibet – India


Vendredi 17 Avril 2009.

Infos et Actions à mener.

Lettre à la Ministre de la justice cliquer ici.
Tibet Lib s'associe aux actions menées actuellement en faveur des 5 Tibétains condamnés à mort ou à la prison à vie par la Cour Populaire Intermédiaire de Lhassa le 8 avril dernier et vous propose de prendre
part à cette action du « Tibetan People's Uprising Movement »(Mouvement conjoint des ONGs tibétaines suivantes: Tibetan Women's Association; Gu-Chu-Sum (assoc. d'anciens prisonniers politiques tibétains); Students for a Free Tibet – branche Inde; Parti National Démocratique du Tibet)Voici le message et les modalités de l'action du Tibetan People's Uprising Movement :

Chers amis,

Nous vous adressons un appel à l'aide afin de parvenir à sauver les vies de deux Tibétains condamnés à mort par le Gouvernement chinois.Le 8 avril 2009 à Lhassa, la Cour de Justice intermédiaire du Peuple a
jugé et condamné cinq Tibétains au travers de trois affaires distinctes relatives à des incendies volontaires à Lhassa courant mars 2008 :
- MM. Lobsang Gyaltsen et Loyak, condamnés à la peine de mort,
- MM. Tenzin Phuntsok and Kangtsuk, condamnés à la peine de mort, avec 2 ans de sursis,
- M. Dawa Sangpo, condamné à la prison à perpétuité.

Selon Xinhua, une autre affaire d'incendie volontaire est en cours de procés actuellement.

Nos informations se basent sur les documents de Xinhua et du Tibetan Center for Human Rights and Democracy:

http://news.xinhuanet.com/english/2009-04/08/content_11151158.htm

http://www.tchrd.org/press/2009/pr20090408.html

Un rapport publié par Human Rights Watch en mars 2009 démontre qu'au Tibet les procédures judiciaires en matière de procès et de mise en détention, pendant toute l'année écoulée, ont été politiquement orientées et que « le principe d'indépendance du pouvoir judiciaire se trouve grandement amoindri par les exigences du Pouvoir politique
envers la Justice et la Police les conduisant à adapter leurs actions respectives en fonction des attentes politiques. »

Ces Tibétains condamnés n'ont pas bénéficié d'un procès équitable. Selon les renseignements obtenus par ''Free Tibet Campaign'', les récents procès de Tibétains, accusés pour leur prétendue participation à des manifestations en 2008, ont été menés dans le secret et sans le moindre respect pour les règles fondamentales du droit et les procédures judiciaires requises.

Nous contestons totalement ces peines capitales décidées par Pékin en nous référant au droit, indépendamment du fond.

Pékin n'a toujours pas pris la moindre initiative en faveur d'une enquête indépendante sur les événements de mars 2008: notamment, sur les causes de cette soudaine escalade de la violence le 14 mars, alors que depuis le 10 mars les manifestations restaient résolument pacifiques...? Toujours pas d'enquête non plus sur les agissements de la Police et de l'Armée dans leur répression du soulèvement généralisé qui s'était propagé à travers tout le Plateau himalayen.

Depuis environ 13 mois, les manifestations contre le Pouvoir chinois ont été, dans leur écrasante majorité,entièrement pacifiques. Ce qui n'a pas empêché la Chine de répondre par la violence et la terreur. Il y a eu au moins 150 événements distincts, dans plus de 50 lieux différents.

Les Tibétains n'ont pas cessé leurs manifestations pacifiques, malgré le régime de loi martiale (de facto) dans lequel vit désormais le Tibet: plus de 200 personnes tuées; environ 230 Tibétains auraient été ''jugés/condamnés'' à des peines allant de six mois à la perpétuité; au moins 600 personnes emprisonnées; et plus de 1 200 Tibétains
''disparus'' dont on est toujours sans nouvelle.

Récapitulatif des manifestations depuis le 1er janvier 2009 sur: 

www.tibetnetwork.org/protests-2009

Par conséquent, nous – les ONGs tibétaines signataires – sollicitons votre courageux soutien afin de bien vouloir adresser vos protestations aux Autorités chinoises dénoncant ces condamnations injustes, en manifestant aussi votre indignation sur le fait que le procès ait bafoué les normes internationales en matière de procédure judiciaire.

Nous vous prions aussi de bien vouloir écrire aux Instances internationales concernées et aux Gouvernements.

Nous avons le plus grand respect pour toutes vos actions humanitaires, en particulier celles en faveur du Peuple tibétain dans une situation si critique. En vous exprimant, vous portez aussi la parole de tous les Tibétains qu'on baillonne.

Avec toutes nos prières,

Tibetan People's Uprising Movement.


Mardi 14 Avril 2009.

Relance Campagne.
Sauvons les condamnés.


Vous pourrez lire dans le document joint un appel en faveur des condamnés à mort tibétains.  Si vous voulez signer la pétition par e-mail, voici la procédure à suivre.  Cliquer sur ce lien (ligne bleue).

www.tibetlibre.org/Article/index.php?rubrique=Nouvelles&id=3


 Vous passez dans le site "Étudiants pour un Tibet libre". Cliquez sur la ligne en rouge "Non aux
exécutions".si vous souhaitez  lire la version française de la pétition.  Cliquez sur la ligne en rouge "Take action: China: Stop the exécutions".pour passer dans le site "FreeTibet".  Pour signer la pétition, il suffit de donner ses coordonnées:  adresse e-mail, prénom, nom, adresse (au moins une ligne), ville, province (Aquitaine), code postal et pays. si ne vous souhaitez pas recevoir les messages périodiques (en anglais), il faut cliquer dans le petit carré. pour le vider. Si vous demandez à les recevoir, cliquez sur l'un des petits cercles ("je préfère le texte sans mise en forme", "je préfère le format HTML" ou "sans préférence".


Il reste deux sessions plenieres (21-24 avril et 4-7 mai) avant les elections de juin. Les deputes qui ont repondu positivement a notre campagne ont accepte d'etudier les possibilites d'un ultime depot de resolution en evaluant
leschances d'obtenir un resultat.

Relance Campagne.

Dans ce sens, il nous faut relancer la campagne associative/citoyenne en
direction de l'ensemble des deputes.  Avec deux objectifs. En cas de depot a la prochaine session, parvenir a une majorite lors du vote eventuel en derniere session. Sinon, envoyer un message fort a tous les deputes sortants qui
se porteront candidats lors des prochaines elections et obtenir le plus grand nombre de reponses et d'engagements avant la fin de legislature.
Merci donc a vous tous de mettre en bonne place la campagne Tibet Europe sur vos blogs et sites internet, de relancer les eurodeputes de votre circonscription et de promouvoir activement la campagne aupres de vos membres et
correspondants.

ENJEUX DE L'AVANT-DERNIERE SESSION.

Nous saurons a quoi nous en tenir a l'issue de l'avant-derniere session pleniere (21-24 avril) :
- Il s'agit de la derniere opportunite pour les parlementaires d'entamer une procedure classique de depot. A defaut, seul un evenement dramatique justifierait le vote d'une resolution d'urgence en derniere session.
- En l'absence de reaction, nous entrerions alors sans delai dans la
seconde phase de campagne : un bilan de l'action du Parlement et de la legislature sortante ; la redefinition de la campagne et de sa problematique ; l'interpellation des candidats selon ce bilan.

PARAMETRE DES ELECTIONS

Le Parlement europeen se trouve aujourd'hui a un moment charniere. L'abstentionnisme n'a cesse de se creuser a chaque scrutin. Lors des deux dernieres elections, 
le taux de participation en France et en Europe s'est abaisse a moins de 50% (en 2004 : moyenne UE 45,7% - France 42,7%). Se
pose la question de la legitimite et de la representativite du Parlement, ce dont les eurodeputes ont conscience.
C'est pourquoi, des son commencement, la campagne Tibet Europe leur a ete presentee comme une opportunite a saisir, en demontrant publiquement leur capacite a tenir leurs engagements et a garantir la perennite des valeurs de
l'Europe. Nous tiendrons ainsi compte de l'ensemble de ces parametres
pour l'orientation de la campagne.

9 MAI : "FETE" DE L'EUROPE... DES CITOYENS

Dans tous les cas de figures, il est propose aux TSG europeens de marquer la date de la "Fete de l'Europe", journee institutionnelle consacree le 9 mai a l'Europe. Ce, sur le theme de l'Europe des Citoyens et des valeurs, apres avoir
fait le bilan de l'action du PE pour preciser notre message.Un rassemblement est d'ores et deja prevu sur Marseille, le samedi 9 mai, avec un defile unitaire et haut en couleur (batucada, percussions, danse, etc.).
Appel a la mobilisation a tout le grand Sud (Sud-Est et Sud-Ouest).

Pour finir,

une mise a jour du site Tibet Europe a ete faite :
http://www.tibet-europe.eu/

http://www.tibet-europe.eu/reponses_answers.htm

http://www.tibet-europe.eu/actualite_news.htm

http://www.tibet-europe.eu/contacts.htm

N.B : La campagne est a relancer activement des aujourd'hui, 14 avril. La semaine en cours est importante : reprise des travaux parlementaires (commissions et groupes politiques) avant l'avant-derniere session pleniere.



Merci pour votre attention et votre reactivite, 
bien a vous tous
MV

Dimanche 12 Avril 2009.
 www.lesechos.fr/depeches/monde/afp_00137139-chine--deux-emeutiers-de-lhas

La justice chinoise a prononcé les premières condamnations à mort envers des émeutiers de Lhassa plus d'un an après les violences meurtrières anti-chinoises dans la capitale régionale du Tibet, a rapporté mercredi Chine Nouvelle. Le tribunal de Lhassa s'est prononcé dans trois affaires distinctes, pour des
incendies de magasins qui ont fait sept morts à Lhassa en mars 2008 et où cinq Tibétains étaient poursuivis, selon l'agence officielle chinoise. 
Deux se sont vus infliger la peine capitale.

Les manifestatios antichinoises avaient débuté le 10 mars à Lhassa, jour anniversaire du soulèvement contre la tutelle de Pékin de mars 1959, avant de prendre une tournure plus violente le 14 mars et de
s'étendre à d'autres régions de Chine où vivent des minorités tibétaines. Pékin avait accusé le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains en exil en Inde, de les avoir fomentées pour saboter les jeux Olympiques de Pékin en août.

Dans la première affaire, Losang Gyaltse a reçu la peine capitale après avoir été reconnu coupable d'avoir mis le feu à deux magasins de vêtements dans le centre de Lhassa 
le 14 mars 2008, provoquant lamort d'un des propriétaires.

Dans un autre dossier, Loyar, Gangtsu, et Dawa Sangpo étaient poursuivis pour avoir incendié le 15 mars un commerce de motos et motocyclettes près de Lhassa. Cinq personnes, dont le propriétaire, Liang Zhiwei, sa femme, leur enfant et deux employés, avaient trouvé la mort, selon Chine Nouvelle.

Loyar a été condamné à mort, Gangtsu à la peine capitale avec un sursis de deux ans et Dawa Sangpo à la prison à perpétuité. Dans le dernier jugement, Tenzin Phuntsog a été condamné à mort avec un sursis de deux ans également pour avoir mis le feu à un magasin de vêtements à Lhassa le 14 mars, causant un mort.

Selon l'agence officielle, un autre dossier d'incendie, qui s'était soldé par cinq morts durant les émeutes de mars, est en cours de jugement.

Contactée par l'AFP, une personne de garde au tribunal 20n'a pas été en mesure de confirmer les condamnations. Le gouvernement régional n'était pas joignable.

Matt Whitticase, porte-parole du groupe pro-tibétain Free Tibet, basé à Londres, a dénoncé des procès peu équitables.

"Ces premières condamnations à mort nous inquiètent beaucoup. Nous avons vu une série de procès et de jugements ces derniers mois qui se sont déroulés hors des cadres légaux et sans un processus légal juste",
a-t-il dit à l'AFP.

Selon les autorités chinoises, les émeutiers de Lhassa en mars 2008 ont tué au total 18 civils et un policier.

Une version contestée par les exilés, pour qui (au moins (ndr)) 203 Tibétains ont trouvé la mort à Lhassa et
lors de la répression des troubles qui s'étaient propagés dans les régions à population tibétaine environnantes, dans l'ouest de la Chine.

En février, le vice-président du gouvernement régional du Tibet, Baema Cewang, avait fait état de 76 personnes condamnées après les émeutes de l'année dernière dans la capitale de la Région autonome du Tibet, sans donner de détails.  Le chiffre précédent donné par les autorités en novembre avait été de 55.

Cette année, pour le 50e anniversaire de cette insurrection manquée, les autorités chinoises avaient considérablement renforcé la sécurité au Tibet et dans les zones environnantes en mars pour empêcher que des troubles ne se reproduisent.

parmi les ACTIONS possibles:

Campagne lancée par "Etudiants pour un Tibet Libre" :

www.tibetlibre.org/Article/index.php?rubrique=Nouvelles&id=3


URGENT: Empêchons l’exécution de Tibétains !
 

 
 
APACT  
 


Association Humanitaire exclusivement composée de bénévoles qui vient en aide aux réfugiés tibétains qui mènent la vie de l'exil et du dénuement dans les camps installés depuis 55 ans en INDE et au NEPAL.












 
Apact sur Facebook  
   
Publicité  
   
Site Internet.  
 
Association Paloise pour l'Art et la culture du Tibet archives 1986-2008


APACT sur Facebook




http://perso.numericable.fr/apact


Galerie de photos


"Mainpat 2009" le film


"Mainpat 2011" le film


"Mainpat 2013"


"Le Lion des Neiges"Film documentaire de Claude Le Gallou




PARRAINAGES DE COMMUNES EUROPEENNES AVEC DES COMMUNES TIBETAINES


Hommage à Phurbu Dolma




Beru Khyentse Rinpoche à Pau Aout 2013




Prisonniers Tibétains


Discours de Monsieur Robert BADINTER, Ancien Ministre de la Justice Lors du RASSEMBLEMENT EUROPEEN POUR LE TIBET à PARIS le 14 mars 2015.

 
Siège Social.  
 

 
Adresse postale.  
 

---------- Contact ----------
info@apactpau.fr
apactpau@yahoo.fr
apactpau@free.fr
apact64@yahoo.fr - webmaster
 
visiteurs  
 
 
Visiteurs. 279803 visiteurs (648357 hits)