Pau Tibet
Rubriques  
  Infos
  => Janvier 2019
  => Février 2019
  => Mars 2019
  => Avril 2019
  => Mai 2019
  => Juin 2019
  => Juillet 2019
  => Aout 2019
  => Septembre 2019
  => Octobre 2019
  => Novembre 2019
  => Décembre 2019
  => Janvier 2020
  => Février 2020
  Année 2018
  Année 2017
  Année 2016
  Année 2015
  Année 2014
  Année 2013
  Année 2012
  Année 2011
  Année 2010
  Année 2009.
  Historique de l'APACT.
  Hommage à Phurbu
  Rencontre de Denise Campet Puntsok Drolma avec S.S. Dalaï Lama.
  Mainpat 2007
  Mainpat 2009
  Mainpat: travaux et projets.
  Mainpat 2011
  Mainpat 2013
  Mainpat 2014
  Mainpat 2015
  Mainpat 2016
  Mainpat 2018
  Bodnath le 10 Mars 2009.
  Pokhara 2009
  Dharamsala 2009
  Salle de classe du monastère de Pawo Rinpoché au Népal.
  Université de Bengalore
  Les écoles en Inde, Népal et Bouthan
  Gandhi School Mainpat Mai 2012
  Parrains et Filleuls.
  Témoignages des filleuls
  Parrainage.
  A.G. de l'APACT 16 Mai 2009.
  A.G de l'APACT 8 Mai 2010
  A.G de l'Apact le 14 Mai 2011
  A.G de l'Apact le 12 Mai 2012
  A.G de l'Apact le 20 Avril 2013
  A.G de l'Apact le 13 Avril 2014
  AG de l'Apact le 10 Avril 2015
  A.G de l'Apact le 2 Avril 2016
  AG de l'Apact le 22 Avril 2017
  Fête annuelle de l'APACT.
  Fête annuelle de l'APACT 2010.
  Fête annuelle de l'APACT 2011
  Fête annuelle de l'Apact 2012
  Fête annuelle de l'APACT 2013
  Fête annuelle de l'APACT 2014
  Fête annuelle de l'APACT 2015
  Fête annuelle de l'APACT 2016
  Fête annuelle de l'APACT 2017
  Fête annuelle de l'APACT 2018
  Fête annuelle de l'APACT 2019
  Béru Khyentsé Rinpoché à Pau.
  Actualité PAU.
  Exposition peintures Tashi Norbu
  Méssage de SS Dalaï Lama au peuple Tibétain.
  Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
  Discours de Mr Badinter le 14 Mars 2015
  Prisonniers Tibétains
  Seisme du Népal 2015
  Galerie
  Partenaires.
  Exposition du 18 au 25 Février 2017
  10 Mars 2017 à Pau
  Manifestations Décembre 2019
  Mainpat Novembre 2019
  Mainpat 2020
  Projet Ulule
Juin 2019
24 Juin 2019

TIBET : Antilopes, shahtooshs et braconnage : l’espèce menacée …

 

Déjà menacée, l’antilope du Tibet est massacrée pour fabriquer des écharpes destinées aux plus aisés

Il faut en abattre quatre pour une seule écharpe…

Bien que la vente, l’exportation et la possession d’écharpes à base de laine d’antilope du Tibet, appelées « shahtooshs », soient interdites dans la grande majorité des cas, des centaines de spécimens continuent d’être massacrés afin de fabriquer ces étoffes dont les riches Occidentaux sont particulièrement friands.

UNE VÉRITABLE TOISON D’OR

Considérées comme menacées par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), les antilopes du Tibet, que l’on trouve principalement dans la région de Changtang, continuent d’être massacrées par centaines afin de satisfaire la forte demande en shahtooshs, écharpes confectionnées à partir de leur laine incroyablement soyeuse, sur le marché occidental. Tissées dans l’État du Jammu-et-Cachemire, au nord de l’Inde, celles-ci peuvent en effet être vendues jusqu’à 20 000 euros l’unité. On estime qu’il faut environ quatre antilopes pour en fabriquer une seule.

Au cours du 20e siècle, la demande en shahtooshs était telle que les populations d’antilopes du Tibet avaient été réduites de près de 90 %. Victime d’un braconnage incessant, l’espèce ne comptait en effet plus que 75 000 individus au milieu des années 1990. Cependant, une récente prise de conscience, comprenant le renforcement de la protection des espèces et de leurs habitats par la Chine ainsi qu’une meilleure application de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (interdisant le commerce de l’espèce) ont contribué à améliorer leur situation.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

DE NOMBREUSES SAISIES D’ÉTOFFES RÉALISÉES EN EUROPE

Toutefois, National Geographic a souligné dans un long article qu’en dépit de ces mesures, les douaniers continuent de saisir un nombre important de shahtooshs chaque année. Rien qu’entre 2015 et 2018, les fonctionnaires suisses auraient confisqué une quantité d’étoffes ayant nécessité l’abattage de près de 800 antilopes du Tibet. Très prisées par les Occidentaux fortunés en raison de leur rareté, ces écharpes étaient généralement confisquées aux voyageurs européens. Le design moderne de certaines d’entre elles confirmant qu’elles avaient été confectionnées récemment.

Bien que l’antilope du Tibet bénéficie du même niveau de protection que les éléphants, tigres et rhinocéros, aucun recensement complet de leur population n’a jamais été effectué, de sorte que les chiffres avancés concernant leur population restent assez approximatifs. Mais il y a toutefois des bonnes raisons d’être optimiste. Selon Aimin Wang, de la Wildlife Conservation Society en Chine, leur population dépasserait aujourd’hui les 300 000 individus, soit quatre fois plus que durant les années 1990.

Il ne reste plus qu’à espérer que cette tendance se poursuive au cours des prochaines années.
 


16 Juin 2019

LONDRES / DHARAMSALA : Guéshé Tashi Tsering, moine tibétain récompensé par la «British Empire Medal» pour services rendus au bouddhisme au Royaume-Uni

Glastonbury Festival 2015 – Sunday Pictured Dalai LamaPictures Clare Green claregreenphotography.com28/06/2015



16 Juin 2019

YACHEN GAR ( TIBET) : Près de 3 500 moines et nonnes, étudiants du Centre Bouddhiste tibétain, expulsés ; les autres sous étroite surveillance …

 Les autorités chinoises de la province du Sichuan ont récemment expulsé près de 3 500 moines et nonnes du centre bouddhiste tibétain Yachen Gar, dans le comté de Palyul, dans la préfecture de Kardze, a rapporté RFA.

Aussi connu sous le nom de Yachen Orgyen Samten Choling, le vaste complexe de temples fondé par Akhyuk Rinpoché à l’été 1980, abritait environ 10 000 pratiquants consacrés à l’étude et à la méditation des Écritures.

La campagne d’élimination dans une vallée isolée à 4 000 m d’altitude, qui a débuté en mai, visait principalement les résidents originaires de l’extérieur du Sichuan.
Aucun d’entre eux n’était autorisé à rester à l’écart de quelques maîtres bouddhistes exceptionnellement accomplis, tels que les lamas et les khenpos [instructeurs].
La source a ajouté que seuls les ressortissants du Sichuan seraient épargnés, tandis que ceux de la préfecture de Yulshul dans le Qinghai seraient autorisés à rester, à condition que les autorités de leur région d’origine donnent l’assurance que personne ne participerait à une activité politique.

Des sources précisent que près de 600 fonctionnaires chinois sont actuellement en poste permanent à Yachen Gar, aux fins d’ une surveillance étroite du Centre.

« Ils surveillent de près les mouvements des moines et surveillent tous les visiteurs extérieurs », selon cette  source, qui ajoute que les moines les plus expérimentés et les instructeurs de Yachen Gar se sentaient découragés par les renvois et ne souhaitaient pas en parler.
Les abris de fortune où vivaient les résidents extérieurs auraient été nettoyés, bien que les autorités chinoises n’aient encore détruit aucune habitation de moines et de nonnes comme ce fut le cas à Serthar Larung Gar, il y a quelque temps .

Dans un rapport publié en mars 2017, l’ ONG  Campagne Internationale pour le Tibet (TIC)  déclare que les restrictions imposées aux vastes complexes de temples du Comté de Serthar, dans le Sichuan, faisaient partie d’une « stratégie politique en cours » visant à contrôler l’influence et la croissance de ces importants Centres d’étude et de pratique du bouddhisme tibétain. .

En 2017 et 2018, au moins 4 820 moines et nonnes tibétains et chinois avaient été expulsés de Larung Gar, plus de 7 000 habitations et autres structures ayant été démolies à partir de 2001.

Selon le rapport sur les Droits de l’homme publié par le Département d’État en avril 2018, le Gouvernement Central aurait également ordonné la destruction de Yachen Gar, ce Centre d’éducation bouddhiste tibétain où  étudiants tibétains et chinois reçoivent ces enseignements.

Dans son rapport annuel de 2019 publié ce lundi10 juin la Commission américaine pour la liberté religieuse dans le monde -USCIRF – inscrit la Chine parmi les pires Etats dans le monde pratiquant la persécution de religions .

Tenzin Dorjee, président de la Commission américaine bipartite sur la liberté religieuse au niveau international, aurait déclaré à RFA que cette pratique de restrictions imposées par la Chine à Yachen Gar était une « violation flagrante de la liberté de religion ». Il ajoutait que l’affaire serait suivie de près et abordée dans toutes les enceintes importantes.

APACT  
 


Association Humanitaire exclusivement composée de bénévoles qui vient en aide aux réfugiés tibétains qui mènent la vie de l'exil et du dénuement dans les camps installés depuis 57 ans en INDE et au NEPAL.












 
Apact sur Facebook  
   
Publicité  
   
Site Internet.  
 
Association Paloise pour l'Art et la culture du Tibet archives 1986-2008


APACT sur Facebook




http://perso.numericable.fr/apact


Galerie de photos


"Mainpat 2009" le film


"Mainpat 2011" le film


"Mainpat 2013"


"Le Lion des Neiges"Film documentaire de Claude Le Gallou




PARRAINAGES DE COMMUNES EUROPEENNES AVEC DES COMMUNES TIBETAINES


Hommage à Phurbu Dolma




Beru Khyentse Rinpoche à Pau Aout 2013




Prisonniers Tibétains


Discours de Monsieur Robert BADINTER, Ancien Ministre de la Justice Lors du RASSEMBLEMENT EUROPEEN POUR LE TIBET à PARIS le 14 mars 2015.





PHAYUL.COM

 
Siège Social.  
 

 
Adresse postale.  
 

---------- Contact ----------
info@apactpau.fr
apactpau@yahoo.fr
apactpau@free.fr
apact64@yahoo.fr - webmaster
 
visiteurs  
   
Visiteurs. 367410 visiteurs (911020 hits)