Pau Tibet
Rubriques  
  Infos
  Année 2016
  Année 2015
  Année 2014
  Année 2013
  Année 2012
  Année 2011
  Année 2010
  Année 2009.
  Historique de l'APACT.
  Hommage à Phurbu
  Rencontre de Denise Campet Puntsok Drolma avec S.S. Dalaï Lama.
  Mainpat 2007
  Mainpat 2009
  Mainpat: travaux et projets.
  Mainpat 2011
  Mainpat 2013
  Mainpat 2014
  Mainpat 2015
  Mainpat 2016
  Bodnath le 10 Mars 2009.
  Pokhara 2009
  Dharamsala 2009
  Salle de classe du monastère de Pawo Rinpoché au Népal.
  Université de Bengalore
  Les écoles en Inde, Népal et Bouthan
  Gandhi School Mainpat Mai 2012
  Parrains et Filleuls.
  Témoignages des filleuls
  Parrainage.
  A.G. de l'APACT 16 Mai 2009.
  A.G de l'APACT 8 Mai 2010
  A.G de l'Apact le 14 Mai 2011
  A.G de l'Apact le 12 Mai 2012
  A.G de l'Apact le 20 Avril 2013
  A.G de l'Apact le 13 Avril 2014
  AG de l'Apact le 10 Avril 2015
  A.G de l'Apact le 2 Avril 2016
  AG de l'Apact le 22 Avril 2017
  Fête annuelle de l'APACT.
  Fête annuelle de l'APACT 2010.
  Fête annuelle de l'APACT 2011
  Fête annuelle de l'Apact 2012
  Fête annuelle de l'APACT 2013
  Fête annuelle de l'APACT 2014
  Fête annuelle de l'APACT 2015
  Fête annuelle de l'APACT 2016
  Fête annuelle de l'APACT 2017
  Béru Khyentsé Rinpoché à Pau.
  Actualité PAU.
  Exposition peintures Tashi Norbu
  Méssage de SS Dalaï Lama au peuple Tibétain.
  Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
  Discours de Mr Badinter le 14 Mars 2015
  Prisonniers Tibétains
  Seisme du Népal 2015
  Galerie
  Partenaires.
  Exposition du 18 au 25 Février 2017
  10 Mars 2017 à Pau
Fête annuelle de l'Apact 2012

« L’art comme acte de résistance » Le Tibet s’invite à Pau. Article par Caroline Pain
(Caroline, bientôt 19ans, Pau. Études d'Histoire. Aime ouvrir grands les yeux et les oreilles, la spontanéité, capturer en photos, la danse et le chocolat. Remercie Le Monde pour lui donner sa chance parmi 68 autres jeunes). Blog: http://carolinepain.blog.lemonde.fr/

Du 25 Septembre au 7 Octobre s’est tenu à Pau la semaine du Tibet. Cet événement organisé par l’Association Paloise Pour l’Art et la Culture Tibétaine (APACT) a eu lieu à la fois au cinéma d’art et d’essai de la ville Le Méliès et à la MJC du Laü. Denise Campet, la présidente de l’association explique comment la semaine a été organisée. Chaque année, au début du mois d’Octobre l’association met en place plusieurs évènements dans la ville de Pau, à l’occasion de la fête annuelle de l’APACT pour rappeler l’envahissement du Tibet en octobre 1950.

 "Devant l'idée d'un tel casting nous avons bien sûr accepté!"

Cette année, ils ont choisi de projeter le film « Drapchi » d’Arvind Iyer, film présenté aux festivals de Stuttgart, de Delhi et qui sera présenté en octobre à celui de Varsovie puis celui du Caire . Cela a été suivi d’un débat avec Namgyal Lhamo, l’actrice principale du film et chanteuse tibétaine mondialement connue, Gyaltsen Drölkar ex-prisonnière de Drapchi, Guen Tenzin Penpa moine tibétain, et Marie Holzman sinologue, écrivain et professeur d'université à Paris. Le film n’était diffusé qu’une seule fois à l’occasion de cette soirée exceptionnelle, il ne restait pas un seul siège de libre dans la salle. Après le film, nombreux ont été les spectateurs qui ont voulu poser des questions aux différents intervenants, le moine Guen Tenzin Penpa qui jouait le rôle de traducteur et malgré son français imprécis, a pu retransmettre les paroles de Gyaltsen Drölkar, notamment.

Denise Campet explique en fait que le parcours pour amener le film au Méliès a été long, mais fructueux au final. Ce film lui avait semblé intéressant d’une part parce qu'il a été fait par un réalisateur Indien de Bollywood, ce qui suscite donc un intérêt, et d’autre part parce que l’actrice principale, surnommée « Le rossignol du Tibet », jouait dans un film indien. Finalement, c’est le film en lui même qui lui a plu : sa façon de suggérer les choses sans vraiment les montrer, de faire ressentir la peur au spectateur grâce, paradoxalement, à des belles images. Par ailleurs, elle savait, connaissant le public du Méliès, qu’il aurait un impact et qu’il ferait réfléchir les gens qui viendraient. Elle raconte ensuite une anecdote loin d’être anodine : Iceberg Nine films, société de production basée à Bombay qui cherche à développer le cinéma d’art indépendant, a pris en charge en totalité la venue de l’actrice, expliquant qu’ils avaient été sensibilisé à ce que faisait l’association et que c’était leur manière d’ajouter une pierre à l’édifice.
Parallèlement, Marie Holzman a contacté Mme. Campet pour lui parler du livre « L’insoumise de Lhassa ». Allier le film et le livre n’était donc pas l’idée de départ, mais devant l’idée « d’un tel casting », dit Denise Campet, « nous avons bien sûr accepté ! ». Par ces deux œuvres, l’équipe qui a réalisé le film, et l’écrivaine tibétaine, ont cherché à sensibiliser le public par autre chose que du voyeurisme : l’idée était plutôt de suggérer.

Durant le reste de la semaine ne sont tenues plusieurs expositions d’art tibétain à la MJC de Laü, ainsi que la projection d’un autre film « Tibet in songs », et la performance de plusieurs chanteurs tibétains, suivies de conférences et de repas traditionnels.

Nommer cette semaine « L’art comme acte de résistance » fait écho à la volonté des tibétains d’exprimer leur souffrance et la sinisation par le biais de films, de peintures, de chants et de poésie.

En 1985, ils étaient cinq à la création de l’APACT, ils sont aujourd’hui plus de 500.

En ce qui concerne l’histoire de l’association, Denise Campet l’a créée après plusieurs voyages avec des amis au Ladakh (région de l’extrême Nord indien de l'État indien du Jammu-et-Cachemire surnommée “le Petit Tibet”). La bas, lors de leurs voyages ils ont été vraiment touchés par l’hospitalité tibétaine, «par leur sourires et l’amour qu’ils nous donnaient sans rien attendre en échange. » raconte t’elle, « Et vous savez, les Tibétains vous invitent toujours à prendre un thé, même s’ils n’ont qu’un seul verre et qu’ils doivent le laver après que chacun ait bu.» C’est donc dans le but de leur rendre ce qu’ils leur avaient donné qu’elle a eu l’idée de créer une association. Elle a alors rencontré un maître spirituel tibétain qui lui a dit que ceux qui avaient vraiment besoin d’aide étaient les réfugiés tibétains des camps de Mainpat en Inde. En 1985, ils étaient cinq à la création de l’APACT, ils sont aujourd’hui plus de 500. L’idée de faire une fête annuelle est donc venue naturellement, d’abord dans le but de récolter de l’argent pour pouvoir agir au Tibet, notamment en parrainant des réfugiés ; cette année la fête a rapporté 4000Euros et 1400 Euros de dons. Le second but de l’association, qui a une importance tout aussi grande, est d’informer sur l’art et la culture tibétains. Denise Campet raconte que malgré l’affluence aux évènements organisés, elle est souvent attristée de se rendre compte que beaucoup de gens ne connaissent rien de la situation actuelle. C’est pour cela qu’elle continue à faire de telles manifestations, pour faire prendre conscience aux gens de cette situation.

A la recherche d'une issue.
Vient alors dans la conversation LA question : Les gens qui font des dons à l’association sont-ils toujours aussi motivés qu’au début ? Continuent-ils à y croire ? Elle admet alors que même s’il y a un renouveau régulier, certains se lassent, ne voient pas d’issue.
« Et vous, vous en voyez une ? » Question suivie d’un court silence, puis « Si la Chine se démocratise, un assouplissement serait alors possible » Elle explique alors qu’il existe en Chine des intellectuels et des démocrates qui comprennent bien que le Tibet ne veut pas l’indépendance, mais l’autonomie : pouvoir pratiquer librement leur religion, parler leur langue, récupérer leur terres, respecter l’environnement etc.

 Leur culture est leur arme.

Mais la situation est toujours la même pour le moment. Le Tibet est même considéré comme une colonie : des Chinois sont envoyés la bas pour y vivre, alors qu’on empêche les Tibétains d’être nomades comme ils l’étaient traditionnellement, on les enferme dans des campements, et se passe alors ce qui s’est passé pour d’autres civilisations tels que les Amérindiens : l’alcoolisme, la violence se développent. C’est en tuant la culture tibétaine que le Gouvernement chinois a une emprise sur ce peuple, parce que leur culture est leur arme. Finalement Denise Campet insiste sur la transmission de la culture au sein même du peuple tibétain, elle explique que cette culture est principalement orale et donc quelque part amenée à s’éteindre si personne ne l’écrit. C’est ce qu’elle a conseillé à des jeunes étudiants parrainés par l’association « Je les ai encouragés à poser des questions aux anciens, de les enregistrer ou d’écrire les traditions, les contes et les légendes qui leur ont été transmis, sinon tout va se perdre ! »

Ce qui nous amène donc à parler du parrainage : depuis la naissance de l’association a été mis en place ce système qui fait que grâce aux dons, des enfants, des étudiants et des vieillards peuvent être parrainés, et donc aidés au quotidien. Cette ancienne professeure de mathématiques connaît l’importance de l’éducation et elle explique que les jeunes Tibétains meurent d’envie de faire des études, pour pouvoir défendre leurs droits et continuer à se battre.

« - Comment trouvez-vous l’énergie de continuer ?

- En rencontrant des Tibétains exilés, en voyant et en sentant leur force intérieure, et en s’intéressant à leur culture. Je n’aurai pas la prétention de dire que nous allons faire changer la Chine ! Mais je suis persuadée que tant qu’on parlera du Tibet, aux politiques, aux jeunes, à tout le monde, tant qu’on en parlera, le Tibet ne sera pas perdu. »

Et à la question « comment pensez-vous que les Tibétains, eux, gardent espoir ? » Denise Campet raconte alors que c’est d’abord leur force intérieure qui vient de leur foi qui les pousse à continuer. En effet, les religions comme le Bouddhisme prônent une philosophie de paix, de confiance, de respect des autres et surtout de persévérance. Elle ajoute ensuite que les jeunes générations sont beaucoup plus unies que les anciennes ce qui permet une cohésion plus importante.
« Bien sûr, explique t’elle, certains Tibétains en exil mette cette cause de côté pour gagner de l’argent, faire leur vie. On observe depuis une dizaine d’année une divergence de valeurs : certains préfèrent vivre privés de leur culture et avec de l’argent, et d’autres vivent pour leur culture et leur combat. Cette divergence vient souvent du fait que certains ont vécu l’oppression et d’autres ne font que l’imaginer. »

Elle évoque alors la Flamme de la Vérité. Cette flamme doit faire un parcours à travers le monde et a été lancée par Parlement tibétain en exil le 6 juillet 2012, date anniversaire du Dalaï lama. Elle est allée aux Etats-Unis, en Australie, et va traverser plus de 22 pays Européens. Au fil du parcours de la Flamme une pétition sera proposée dans le but de la remettre à l’ONU le 10 Décembre, journée des droits de l’Homme. A Pau plus de 200 personnes ont signé cette pétition.

Il est évident que nombreux sont les articles qui ont été publiés sur ce sujet. Mais il est important, comme le disait Denise Campet lors de l’interview, d’abord de transmettre ce message autrement qu’en relatant le nombre d’immolations de moines (bien que ce soit important) mais plutôt en montrant comment les Tibétains luttent pacifiquement par leur culture, et ensuite, il est important de continuer à en parler, « car tant qu’on parlera du Tibet, il ne sera pas perdu. »



Caroline Pain - Blog: http://carolinepain.blog.lemonde.fr/
 

12 Octobre 2012

Voici les liens des petits films sur la Fête de l'Apact

Cérémonie d'ouverture de la fête de l'APACT 2012.

Réalisation du Mandala des 21 Taras par Guen Penpa à la fête de l'APACT.

soirée musicale à la fête de l'APACT 2012.

Loten Namling à la fête de l'Apact 2012.

Cérémonie de destruction du Mandala des 21 Taras (1ère partie) par Guen Penpa.

Cérémonie de destruction du Mandala des 21 Taras (2ieme partie) par Guen Penpa.


10 Octobre 2012

Fête de l'Apact 2012 mise en ligne des photos.
Merci aux intervenants, bénévoles et au public qui une fois de plus a répondu présent.

Cérémonie d'ouverture de la fête (au premier plan Guen Penpa, Gyaltsen Drölkar et Denise Campet)







Magnifique mandala des 21 taras réalisé lors de la fête pour le Tibet à Pau par Guen Tenzin Penpa











Petit moment de détente...



Young Dung Tsering (Poète et Calligraphe), Nina Ninio (traductrice) et Loten Namling (musicien)



Accueil, stands et boutiques.



















Young Dung Tsering et Kalsang Dickyi (artiste peintre)













Conférences et Concert



Remise d'une Kata à Marie Holzman (sinologue et écrivain)

















Un très grand merci à nos bénévoles de l'ombre dans les cuisines qui ont préparé
250 repas et plusieurs centaines de Momos...
























Vente aux enchères du tableau de Kalsang Dickyi





Destruction du Mandala par Guen Penpa


















Dimanche soir ! fin de la fête et dernier diner des bénévoles , animé par un infatigable Loten Namling...





 28 Septembre 2012

Fête de l'Apact information

Voici les dernières nouvelles et informations.
1- L'expo photos"Art contemporain tibétain" est en place à la MJC du Lau. Il n'y aura tous les tableaux de Kalsang Dickyi qu'à partir de lundi prochain, 1er octobre et les thankas seront exposées à partir du 3 octobre. Les heures d'ouverture sont celles de la MJC du Lau

2- Ce week end nous seront présents à Lavaur pour la venue de Mme Jetsun Pema et le parrainage des villes tibétaines. Demain soir vendredi 28 septembre, nous aurons un stand APACT à Lavaur lors de la soirée sur l'éducation.

3- Mercredi 3 octobre Guen Tenzin Penpa commencera la réalisation du mandala de Tara Blanche dans le hall de la MJC du Lau.

4- Mercredi 3 octobre au soir, à partir de 19h, soirée tibétaine au cinéma le Méliès de Pau "DRAPCHI"
( Drapchi est la prison n°1 à Lhassa). Les tickets d'entrée sont délivrés au cinéma le Meliès.
- Buffet: participation 5 euros, thé gratuit, vente de kapsés
- Signature du livre "L'insoumise de Lhassa" par Gyaltsen Drölkar et Marie Holzman
- Rencontre avec les intervenants: Namgyal Lhamo actrice principale du film et chanteuse tibétaine de renommée internationale, Gyaltsen Drölkar ex-prisonnière de Drapchi, Guen Tenzin Penpa moine du monastère de Gyuto, Marie Holzman sinologue écrivain et professeur d'université.
-20h15: Projection en avant première en France, du film Drapchi d'Arvind Iyer, film présenté aux festivals de Stuttgart, de Delhi et qui sera présenté en octobre à celui de Varsovie.
- 21h45: chants du Tibet par Namgyal Lhamo
- Echanges avec les intervenants.
La soirée se terminera aux alentours de 23h.
Venez nombreux nous rejoindre.
Namgyal Lhamo ne pourra pas être présente le week end comme il avait été prévu car elle doit se rendre à Varsovie pour présenter le film.

5- Du 3 au 6 octobre Guen Tenzin Penpa continuera la réalisation du mandala de Tara Blanche à la MJC du Lau

6- Les 6 et 7 octobre: Fête tibétaine à la MJC du Lau: "Tibet, l'art comme acte de résistance". Vous pouvez réserver vos places pour le concert de Loten Namling et Gazom Lhamo, le film "Le Tibet en chansons", les conférences, le diaporama et les repas tibétains au 06 81 13 97 90 .

A bientôt.
Le Tibet a besoin de votre aide et de votre soutien.
Les bénéfices de ces manifestations sont pour nos projets humanitaires dans les camps de réfugiés tibétains de Mainpat en Inde et pour l'école tibétaine de Nyethang au Tibet.
Au plaisir de vous rencontrer


Fête de l'Apact 2012

<<< LE PROGRAMME >>>

"Tibet: l'Art comme acte de résistance"









<<< LE PROGRAMME >>>

Les Fêtes précédentes - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011
APACT  
 


Association Humanitaire exclusivement composée de bénévoles qui vient en aide aux réfugiés tibétains qui mènent la vie de l'exil et du dénuement dans les camps installés depuis 57 ans en INDE et au NEPAL.












 
Apact sur Facebook  
   
Publicité  
   
Site Internet.  
 
Association Paloise pour l'Art et la culture du Tibet archives 1986-2008


APACT sur Facebook




http://perso.numericable.fr/apact


Galerie de photos


"Mainpat 2009" le film


"Mainpat 2011" le film


"Mainpat 2013"


"Le Lion des Neiges"Film documentaire de Claude Le Gallou




PARRAINAGES DE COMMUNES EUROPEENNES AVEC DES COMMUNES TIBETAINES


Hommage à Phurbu Dolma




Beru Khyentse Rinpoche à Pau Aout 2013




Prisonniers Tibétains


Discours de Monsieur Robert BADINTER, Ancien Ministre de la Justice Lors du RASSEMBLEMENT EUROPEEN POUR LE TIBET à PARIS le 14 mars 2015.

 
Siège Social.  
 

 
Adresse postale.  
 

---------- Contact ----------
info@apactpau.fr
apactpau@yahoo.fr
apactpau@free.fr
apact64@yahoo.fr - webmaster
 
visiteurs  
 
 
Visiteurs. 299226 visiteurs (697436 hits)